Yannick Schwaller donne-t-il son nom à la nouvelle «dream team» du curling suisse? «Je ne sais pas, «dream team», c’est plutôt un truc de basketball», s’amuse le Soleurois de 27 ans. Son coéquipier Benoît Schwarz non plus n’aime pas trop le terme, «qui sonne un peu arrogant». Le Genevois de 31 ans préfère dire qu’avec le Bernois Sven Michel (34 ans) et le Lausannois Pablo Lachat (22 ans), Yannick Schwaller et lui forment depuis le mois d’août «ce qui se rapprocherait le plus d’une équipe nationale s’il y avait un coach pour la composer».