Le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic, qui s'est vu accorder mardi une dérogation médicale par l'Etat fédéral australien afin de pouvoir disputer l'Open d'Australie (du 17 au 31 janvier), est bloqué à l'aéroport de Melbourne mercredi à cause d'un problème de visa. Selon la presse australienne, le nonuple vainqueur de l'Open d'Australie, qui avait pris l'avion mardi en direction de Melbourne après avoir annoncé l'obtention de cette dérogation, n'aurait pas rempli le bon formulaire pour le type de visa qu'il a demandé.

A relire: Wild-card vaccinale pour Novak Djokovic

Le service fédéral des douanes a contacté le gouvernement de l'Etat du Victoria, dont Melbourne est la capitale, lorsqu'il a été constaté que l'équipe de Djokovic avait demandé «le mauvais type de visa», indique le quotidien The Age. Novak Djokovic cherchait à entrer dans le pays avec un visa de travail qui «nécessitait l'accord du gouvernement victorien», selon le quotidien The Australian.

Jaala Pulford, ministre de l'Etat de Victoria, a déclaré mercredi après-midi dans un tweet que son Etat avait refusé de soutenir cette demande. Selon The Age, malgré ce refus, Novak Djokovic devrait probablement finir par être autorisé à descendre de son avion et à entrer à Melbourne, et ce problème de visa ne fera que retarder son arrivée.

Secret médical levé?

Mardi, le Serbe avait annoncé, tout sourire, son départ pour Melbourne en vue de disputer l'Open d'Australie (17-30 janvier) grâce à l'obtention d'une dérogation. Ce qu'a rapidement confirmé la Fédération australienne. L'octroi de cette exemption médicale, dont les raisons n'ont pas été expliquées, a provoqué de vives critiques en Australie, dans les médias, le monde politique et le milieu sportif.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé mercredi qu'il exigerait de Djokovic la preuve que la «dérogation médicale» dont il a bénéficié pour participer à l'Open d'Australie était justifiée, faute de quoi il serait renvoyé «chez lui par le premier avion». Le directeur de l'Open d'Australie Craig Tiley a lui aussi exhorté Novak Djokovic a dévoiler la raison de sa dérogation.