Sous les yeux de Rod Laver, Novak Djokovic a rappelé à ses dépends combien la quête d'un Grand Chelem - remporter les quatre grands tournois durant la même saison - était difficile. Ecrasé par la pression, le numéro un mondial a buté sur la dernière marche de son quadruplé, perdant la finale de l'US Open face à Daniil Medvedev, qui a vite compris les données particulières du problème.