Novak Djokovic est à un match du Graal. Le numéro un mondial n'a plus qu'à battre Daniil Medvedev dimanche en finale de l'US Open pour compléter son impossible pari: réussir le Grand Chelem, 52 ans après Rod Laver. Un exploit fabuleux, à côté duquel le record masculin de titres majeurs remportés, qu'il porterait à 21, passerait presque pour anecdotique. «Je vais jouer cette finale comme s'il s'agissait du dernier match de ma carrière», a promis Novak Djokovic.