L’Open d’Australie commence mais, pour Novak Djokovic, c’est déjà l’heure du bilan. Le numéro un mondial, débouté dimanche en appel de sa seconde annulation de visa prononcée par le ministre de l’Immigration, était dans l’avion du retour à l’heure des premiers échanges à Melbourne Park. Comme à son habitude, le Serbe s’est battu jusqu’au bout, principalement par son jeu de défense, qui d’ordinaire use ses adversaires. Mais Djokovic a cette fois perdu. Et perdu gros.