La pluie, le vent et le froid douchent les enthousiasmes. Sortie du court en tremblotant, Justine Henin témoigne: «Je n'ai pas souvenir d'avoir joué dans des conditions aussi extrêmes. Les balles étaient très lourdes. Il fallait construire chaque point de manière laborieuse, en déployant beaucoup d'énergie. Cette fois, j'étais totalement frigorifiée. J'avais l'impression que nous étions au mois de novembre. En outre, je porte des lentilles de contact. Il n'est pas facile de servir sous la pluie, avec une visibilité réduite. Je suis contente d'avoir terminé...»

Plusieurs rencontres n'ont pu avoir lieu. Du coup, les trois Suisses encore en lice sont programmés ce vendredi, Martina Hingis et Patty Schnyder à 11h, Roger Federer en fin d'après-midi, respectivement contre Zuzana Ondraskova, Julia Vakulenko et Nicolas Massu.