L’Open d’Australie semblait avoir débuté avec douze jours d’avance et l’affaire Djokovic. Pour le tennis suisse, il s’est arrêté après seulement trois jours de tournoi, dès le deuxième tour. Au lendemain des éliminations au premier tour de Viktorija Golubic, Stefanie Voegele et de Henri Laaksonen, Belinda Bencic et Jil Teichmann, qui avaient déjà joué lundi, ont rejoint le lot des déceptions helvétiques.