Ivan Basso et Jan Ullrich, respectivement 2e et 3e de ce Tour de France, ont pris congé de Lance Armstrong sur le podium final des Champs-Elysées. Avec une idée derrière la tête: celle de succéder à l'Américain l'an prochain. L'Italien, qui sera rejoint chez CSC par Fabian Cancellara – le Bernois a signé vendredi un contrat de trois ans en faveur de l'équipe danoise –, est le coureur qui a le mieux résisté à la domination du Texan lors des deux dernières années de son règne.

Grand seigneur, le boss l'a souvent désigné comme un probable futur vainqueur. Pour ne pas faire de jaloux, Lance Armstrong a aussi distribué un bon point à l'Allemand, tout en lui assénant une dernière taloche en guise d'au revoir et d'aiguillon: «Jan est un gars spécial, dont je suis persuadé qu'il a les moyens de regagner un jour le Tour [ndlr: comme en 1997]. Il devrait simplement soigner sa préparation et arriver avec un demi ou un kilo de moins.»

Samedi lors du contre-la-montre de Saint-Etienne (55 km), la côtelette saillante sous son maillot rose, Jan Ullrich a pris date. Excellent deuxième à 23'' de l'intouchable Américain, le leader des T-Mobile a montré que son talent restait intact. Il chipe du coup la troisième place au général à Mickael Rasmussen, victime de deux chutes et de multiples ennuis mécaniques, suivant la trajectoire d'une boule de flipper sur le tracé stéphanois.

Alexandre Vinokourov a lui aussi pris rendez-vous pour 2006. Bon troisième du «chrono» samedi (à 1'16''), l'intrépide Kazakh a surpris tout le monde en arrachant la victoire lors de la 21e et ultime étape à Paris – il s'agit de son second succès après celui de Briançon. Cinquième du général par le jeu des bonifications, il sera redoutable si sa future équipe s'avère digne de son panache.

Phonak boucle quant à elle son Tour sur un bilan très honorable: une victoire d'étape grâce à l'Espagnol Oscar Pereiro et deux coureurs classés parmi les dix premiers – l'Américain Floyd Landis (9e) et Pereiro (10e). La formation suisse annonce par ailleurs l'engagement du Belge Axel Merckx.