Le Paraguay a préservé son invincibilité ainsi que celle de toutes les équipes d’Amérique du Sud en assurant sans trembler un match nul (0-0) contre la Nouvelle-Zélande qui le qualifie pour les 8es de finale de la Coupe du monde, à Polokwane. Les Kiwis, très limités mais courageux, sont éliminés après trois matches nuls.

Il ne s’est presque rien passé dans ce match extrêmement pauvre en occasions et en émotions. Incapables d’enchaîner trois passes, les Néo-Zélandais semblaient miser sur quelques coups de pieds arrêtés pour rééditer leur exploit des deux premiers matches contre l’Italie et la Slovaquie (1-1): marquer un but.

Mais l’improbable, cette fois, n’est pas arrivé. Les Kiwis rentreront, tout de même, avec l’immense satisfaction d’être restés invaincus dans cette compétition. Une victoire pour ce pays qui ne compte qu’un club professionnel, les Wellington Phoenix, et qui avait peiné à se qualifier face au Bahreïn.

Premier du groupe avec 5 points, le Paraguay a été nettement moins séduisant que lors des deux premiers matches. La sélection de Gerardo Martino avait laissé sur le banc jusqu’à la 66e son attaquant de Dortmund Lucas Barrios, ne semblant se faire aucun souci quant à la qualification. Brouillonne, elle n’a guère été dangereuse que sur une tête de Riveros (62e) et un coup franc de Santa Cruz (81e).

Mine de rien, le Paraguay se qualifie pour la troisième fois sur les quatre dernières Coupes du monde pour les 8es de finale. Avec de bonnes chances d’atteindre les quarts pour la première fois de son histoire.