Il suffit de se balader dans le sud du XIIIe arrondissement de Paris, à Ivry-sur-Seine parfois, pour voir des joggings ou vestes vert et noir. Ces jeunes arborent les couleurs du FC Gobelins, un club dont le siège se trouve porte d’Ivry. Ses équipes jouent et s’entraînent juste à côté, au stade Carpentier, ou au stade Boutroux, porte de Vitry. Le club et ses couleurs font partie du décor comme les tours de plus de 30 étages, les enseignes asiatiques et le tramway.

Stupeur lundi soir: le FC Gobelins Paris 13 est rebaptisé «Paris 13 Atletico», et change de logo par la même occasion – une tour Eiffel, comme le PSG et le Paris FC, sûrement parce que la capitale manque singulièrement de monuments identifiés dans le monde entier. On hésite alors entre dédain, colère et tristesse. Sûrement un peu de tout ça à la fois. Vient le moment des questions: pourquoi Atletico? Juventus Paris, ça aurait de la gueule non? Après tout, le stade Carpentier est près de l’avenue d’Italie… De plus, pourquoi Atletico sans accent si c’est pour rappeler l’Atlético Madrid et sa «grinta»?