Sport étude

Parité dans la gouvernance du sport: un défi de taille

ANALYSE. Si les femmes représentent désormais 50% des athlètes aux Jeux olympiques, elles ne sont que 17% dans les conseils d'administration des fédérations sportives internationales, constate la sociologue Lucie Schoch

Les femmes semblent parvenir à s’imposer toujours davantage sur les terrains sportifs et représentaient ainsi près de la moitié des athlètes engagés lors des derniers Jeux Olympiques de Rio en 2016. La situation est en revanche moins réjouissante du côté de leur participation aux instances décisionnelles sportives, où elles restent largement sous-représentées. Se pose alors la question d’une meilleure gouvernance des organisations sportives, car les études, comme celle de Nielsen et Huse au sein des entreprises norvégiennes, publiée dans Corporate governance (2010), montrent qu’une présence équilibrée des hommes et des femmes au sein des instances de direction contribue à une meilleure performance des organisations, qu’elles soient sportives ou non.

Lire aussi notre éditorial: Faut-il supprimer le 8 mars?