Parma Calcio est à vendre après la mise en faillite de son propriétaire à 98,7%, le géant de l'agroalimentaire italien Parmalat. «A la fin du championnat, le club sera vendu car il ne représente pas un actif stratégique», a déclaré Antonio Marzano, ministre de l'Industrie, en charge du dossier Parmalat.

Antonio Marzano a annoncé que, dans l'immédiat, trois joueurs pourraient être vendus à d'autres clubs comme cela a déjà été le cas pour le Japonais Hidetoshi Nakata, prêté à Bologne, afin de renflouer les finances du club, dont la dette s'élève à 77 millions d'euros. «Ce sont des opérations qui pourraient permettre à Parma de terminer le championnat.» Stefano Tanzi, président du club, a par ailleurs présenté sa démission vendredi à l'assemblée générale des actionnaires. Il est le fils du fondateur du groupe Parmalat, Calisto Tanzi, incarcéré pour détournement de fonds. Sixième au classement, Parme, qui a remporté deux Coupes de l'UEFA en 1995 et 1999, reste en course pour une nouvelle qualification européenne.