Chaque année, l’annonce d’importantes chutes de neige est suivie par celle des accidents. La fin de la semaine dernière, à mesure que le manteau blanc s’épaississait, n’a pas dérogé à la règle. Entre le 15 et le 18 janvier, quatre personnes ont perdu la vie en Suisse romande et autant de morts sont à déplorer de l’autre côté de la Sarine.

Sur les 85 accidents répertoriés sur le site de l’Institut WSL pour l’étude de la neige et des avalanches depuis le début de l’hiver, 122 personnes ont été emportées et 14 ont succombé. Pour Pierre Mathey, secrétaire général de l’Association suisse des guides de montagne, ces chiffres témoignent d’un cruel manque de connaissance de l’environnement alpin de la part des adeptes de sports de neige.