L'ex-entraîneur de l'équipe d'Autriche de ski de fond et de biathlon, Walter Mayer, a porté plainte pour diffamation contre les présidents du Comité international olympique (CIO) et de l'Agence mondiale antidopage (AMA), Jacques Rogge et Richard Pound, a indiqué son avocat vendredi.

«Les deux plaintes ont été introduites dans les délais légaux, auprès du Tribunal pénal provincial de Vienne», a déclaré Me Herwig Hasslacher à l'agence de presse autrichienne APA.

M. Mayer accuse les deux hommes d'avoir «terni sa réputation» et «porté atteinte à son honneur», par des déclarations le désignant comme ayant incité des fondeurs et des biathlètes autrichiens à se doper lors des Jeux olympiques de Turin en février dernier, a précisé l'avocat.

«Pour moi, Mayer est l'homme qui a organisé le dopage» au sein des équipes autrichiennes de fond et de biathlon, avait alors affirmé le président du CIO.

Les deux hommes sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à un an de prison ferme, a affirmé Me Hasslacher, qui n'a pas écarté la possibilité de porter également plainte au civil.

Mis en examen en Italie

La présence, auprès des équipes autrichiennes, de Walter Mayer, entraîneur interdit de JO et soupçonné d'avoir fourni ou favorisé l'utilisation de substances dopantes, avait provoqué des perquisitions dans les résidences des fondeurs et biathlètes autrichiens durant les Jeux d'hiver.

Mis en examen pour violation de la loi italienne antidopage et licencié par sa fédération, Mayer s'était alors enfui d'Italie. Il avait été arrêté dans la province autrichienne de Carinthie, puis brièvement hospitalisé dans un service de psychiatrie.

Walter Mayer, 48 ans, avait été exclu des Jeux jusqu'en 2010 par le CIO, après une affaire de dopage à Salt Lake City, en 2002.

Aucun des six fondeurs et quatre biathlètes autrichiens ayant subi des contrôles antidopage durant les JO n'a été testé positif.