Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Michel Platini
© RADEK PIETRUSZKA

Réaction

Platini dénonce «une mascarade»

L’autobiographie de Michel Platini, écrite peu après la fin de sa carrière de joueur, commençait par cette phrase: «Je suis mort à 32 ans, le 17 mai 1987.» S’il rédige un jour ses Mémoires de dirigeant, le Français pourra débuter ainsi: «Je suis mort à 60 ans, le 21 décembre 2015.» Lundi, le président de l’UEFA et candidat à la présidence de la FIFA a été suspendu huit ans. Pas sûr qu’il puisse s’en remettre.

Lire aussi : De la réélection dans un fauteuil au siège éjectable, une drôle d'année 2015

Dans un communiqué transmis à l’Agence France Presse, Michel Platini a dénoncé «une véritable mascarade» et une «mise en scène». «Ce verdict n’est que l’habillage pathétique d’une volonté de m’éliminer du monde du football», écrit le Nancéen, qui avait refusé de se présenter à son audition vendredi 18 décembre. «Mon sort était déjà scellé», expliqua-t-il durant le week-end dans une lettre ouverte où il dénonça les manquements… à l’éthique de la commission d’éthique. Michel Platini entend saisir le TAS mais également «le moment venu, la justice civile pour obtenir réparation de l’intégralité du préjudice que je subis depuis de trop longues semaines. J’irai jusqu’au bout dans cette démarche.»

Lire aussi : Blatter et Platini déclarent la guerre à la FIFA

Dans l’immédiat, il lui faudra gagner une course contre la montre. Pour pouvoir se présenter à l’élection présidentielle du 26 février, il doit franchir trois étapes. D’abord faire appel devant la commission de recours de la FIFA, laquelle devrait confirmer la suspension. Ensuite, Michel Platini pourrait demander l’arbitrage du TAS, qui se dit prêt à statuer rapidement. Il devrait enfin faire valider sa candidature par la commission électorale de la FIFA avant la date limite du 26 janvier 2016. Le cas où Michel Platini serait blanchi par le TAS après la date limite du dépôt des candidatures, et donc empêché de se présenter, ouvrirait la voie à des possibles demandes en annulation. Une perspective qui, selon plusieurs observateurs, pourrait conduire à reporter l’élection du 26 février.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL