Varsovie: le centre économique et culturel

Avec 1,7 million d’habitants, Varsovie est de loin la ville la plus grande de Pologne. A la fois centre économique et culturel, la capitale ne cesse d’attirer les personnes qui veulent s’y instruire ou travailler. ­Selon certaines sources, Varsovie gagnerait chaque jour environ 18 habitants.

Nom du stade:

Stade national (58 000 places)

Où trouver le Fan Camp:

Place des Défilés (120 000 m2)

Capacité: 100 000 spectateurs

Tous les jours, jusqu’à 1h

Où boire un verre/où danser:

Chlodna 25: endroit alternatif et bohème, ambiance décontractée et grunge. 75, rue Zelazna.

Porto Praga: tenue correcte exigée, cocktails, hauts talons et chemise repassée sont de mise. Ce lieu chic est situé au cœur du quartier Praga. 23, rue Stefana Okrzei.

Piekarnia: l’un des clubs les plus «cools». Mieux vaut ne pas arriver trop tard. 11, rue Mlocinska.

Café Kulturalna: dans le fameux bâtiment du Palais de la culture et des sciences, un lieu authentique dans l’esprit des années 1950. 1, place des Défilés.

D’autres points de chute sur la rue Mazowiecka, la rue Nowogrodzka, ou place des Trois-Croix.

Où manger:

Smaki Warszawy: pour un dîner traditionnel un peu chic mais abordable. 47-49, rue Zurawia.

U Kucharzy: les cuisiniers y mijotent leurs plats devant vous et vous servent eux-mêmes. 7, rue Ossolin­skich.

Oberza Pod Czerwonym Wieprzem: cadre sympa avec références historiques sur le communisme tournées en dérision. 69, rue Zelazna.

Que visiter:

La voie royale avec la rue Nowy Swiat.

Parcours dans la vieille ville (Stare Miasto), de la place du Château à la Barbacane.

Parcours sur la mémoire juive, dont le ghetto et le Musée de l’insurrection.

Parcours sur les traces de Frédéric Chopin, dont le parc Lazienki où, tout au long de l’été, des interprétations de sa musique sont proposées gratuitement.

Le palais de Wilanow; le quartier Praga; la rivière la Vistule; le centre scientifique Copernic.

Où faire un footing:

Varsovie est une ville très verte, avec de nombreux parcs: Powsin, Ursynow, Wilanow sans oublier le Parc royal de Lazienki.

Poznan: un centre commercial et estudiantin

Avec ses 554 000 habitants, ­Poznan est une des villes polonaises les plus grandes. Elle est depuis des siècles un centre commercial important du pays, le deuxième après Varsovie. La ville est célèbre pour ses foires internationales, qu’elle organise depuis 1925. Poznan est une ville très jeune, des tonnes d’étudiants l’animent chaque soir, ou presque.

Nom du stade:

Stade municipal (43 000 places)

Où trouver le Fan Camp:

Place de la Liberté (17 000 m²)

Capacité: 30 000 spectateurs

Jours de matches: 12h-2h

Jours sans match: 14h-minuit

Où boire un verre/où danser:

Place du Vieux-Marché au cœur du centre-ville (Rynek).

Rue Marcin, avec Kisielice, Dragon ou Czytelnia, le Proletaryat (inspiré par la période communiste), le Dubliner et Tuba (6, rue Mare Grasbary).

Mais aussi: le Blue Note (à Kosciuszki), Jazz Sushi Sharp (à Stary Rynek) et Czerwony Fortepian (à Wroniecka).

Où manger:

Dom Polski: situé dans une belle villa datant d’avant la guerre, il propose une cuisine polonaise traditionnelle. 11, rue Francuska.

Jazz Bistro Gwiazdeczka: établissement au décor raffiné où se dégustent des plats à base de viande, pâtes, pâtisseries et crêpes. 40, rue Piwna.

Fukiera: l’un des plus célèbres restaurants de la ville. Cuisine polonaise et européenne, ambiance un peu kitsch. Une anecdote? L’ex-top model Claudia Schiffer adore… 27, Rynek Starego Miasta.

Que visiter:

La place du Vieux-Marché (Stary Rynek), ses maisons baroques et gothiques aux couleurs vives.

L’Hôtel de Ville (Ratusz), bâtiment construit au XVIe siècle, de style Renaissance. Jetez un œil à l’horloge de l’une des deux tours quand midi sonne.

L’église Saint-Stanislas, que tout le monde qualifie de plus belle église baroque de Pologne.

Le Château royal, bâti au XIIIe siècle, détruit et reconstruit plusieurs fois. De la colline où il se dresse, la vue est splendide sur l’ensemble de la ville.

Où faire un footing:

Deux possibilités: le parc de la Citadelle et ses 100 hectares, ou le lac Malta, un gigantesque complexe sportif, ultramoderne, qui accueille régulièrement des compétitions nautiques internationales de kayak ou d’aviron.

Gdansk: là où Lech Walesa appela à l’indépendance

Cette ville est souvent surnommée l’Amsterdam polonaise. On aime ses bâtiments historiques et le charme de son port. Gdansk, c’est évidemment ses chantiers navals, où est né le mouvement Solidarnosc, et d’où Lech Walesa a appelé à l’indépendance.

Nom du stade:

PGE Arena (44 000 places)

Où trouver le Fan Camp:

Place Zebran Ludowych (40 000 m²)

Capacité: 30 000 spectateurs

Jours de matches: 12h-1h

Jours sans match: 17h-minuit

Où boire un verre/où sortir:

Café Kamienica: thé et gâteaux sont servis en journée. La nuit, l’endroit se transforme en un pub animé où habitants et touristes traînent. 37-39, rue Mariacka.

Buffet Club: l’endroit accueille des artistes, des militants, des musiciens… 1, rue Doki.

Mais encore: Autsajder (rue Do Studzienki), Café Absinthe (2, rue Św. Ducha).

Où manger:

Taverna Dominikanska: ce petit bistrot se trouve en face de la Philharmonie baltique. On y trouve le poisson le plus frais de la ville. Réservation impérative le week-end. 9, rue Targ Rybny.

Que visiter:

La vieille ville – les rues Dluga et Dlugi Targ –, le Palais d’Artus (Dwor Artusa), la fontaine de ­Neptune et enfin la Grue (Żuraw) qui date du Moyen Age, construite au bord de la rivière Motlawa.

Les chantiers navals, berceau du mouvement Solidarnosc.

Westerplatte, une trace de la résistance héroïque contre l’envahisseur nazi, quand la Seconde Guerre mondiale éclata.

Et sinon, hors de la ville, la cité balnéaire de Sopot que vous pouvez rejoindre en 15 minutes, en voiture ou en train. Idéal si vous avez envie de sable.

Où faire un footing:

Parc Oliwski (10 hectares).

Wroclaw: un lieu de brassage culturel

Wroclaw a tout d’une grande métropole, mais elle a su garder l’ambiance détendue d’une ville à taille humaine. Depuis un siècle, elle est un lieu de brassage des grands courants culturels et politiques. Surtout, il y a plus de 140 000 jeunes dans tout Wroclaw. De quoi assurer l’ambiance jusque tard dans la nuit.

Nom du stade:

Stade municipal (43 000 places)

Où trouver le Fan Camp:

Place du Marché (24 000 m²)

Capacité: 30 000 spectateurs

Tous les jours: 10h-minuit

Où boire un verre/où sortir:

Forma: club minimaliste qui passe de la musique alternative. The place to be de la vie nocturne étudiante. Rue Mikolaja.

Salvador: dance-floor et lounge en un seul endroit, il a été nommé en référence au célèbre peintre surréaliste. Mais aussi, paraît-il, d’après la passion du propriétaire pour la tequila. Rue Ruska.

Niebo Café: prisé, il est diffi-cile d’y trouver de la place. Rue Ruska.

Le Spiż: pour sa bière brassée sur place. 2, Rynek-Ratusz

Et, au fil de la nuit: Pasaż Niepolda et ses nombreuses boîtes de nuits et clubs en tout genre (rue Ruska et alentour).

Où manger:

FC Nalesniki: très bon rapport qualité/prix, cadre petit mais agréable. 63-64, rue Kuźnicza.

Karczma «Lwowska»: décoration à l’ancienne, cuisine polonaise traditionnelle. 4, rue Rynek.

Mais aussi: Dwór Polski (5, rue Rynek), Pod Złotym Kotem (58-59, rue Ruska), Jadka (24, rue Rzeznicza – les pierogi farcis y sont la spécialité).

Que visiter:

L’Université: dans ce bâtiment historique du XVIIe siècle, 11 lauréats du Prix Nobel ont obtenu leur diplôme, et 10 d’entre eux sont nés à Wroclaw même.

Rynek: c’est la place centrale de la ville. Elle regorge de cafés, de restaurants et de boutiques. S’y trouvent aussi l’ancienne place du marché et la mairie.

La basilique Sainte-Elisabeth: il existe une terrasse d’observation proche de son sommet (à plus de 90 mètres de hauteur) de laquelle la vue est imprenable sur toute la ville et ses environs.

Le pont Grunwaldzki: ce petit pont suspendu long de 116 mètres, construit en 1910, est l’un des symboles de la ville.

Sans oublier ses ruelles romantiques, ses anciennes bâtisses, ses soirées jazz et ses festivals de cinéma.

Où faire un footing:

Parc Poludniowy (25 hectares).