Une place parmi les deux premiers du Championship, acquise dès vendredi, suffisait largement à leur bonheur mais Marcelo Bielsa, qui ne fait jamais les choses à moitié, y a ajouté samedi un titre de champion de deuxième division anglaise. Les supporters de Leeds United ne retiendront sans doute que la première, synonyme de retour parmi l’élite après seize ans de purgatoire. La ligne sur le palmarès n’attisera que le débat passionné entre pro et anti-Bielsa, sans espoir de les réconcilier.

Leeds n’avait plus joué en Premier League depuis 2004, l’année du dernier titre remporté par Marcelo Bielsa avant son arrivée dans le Yorkshire: l’or olympique avec une équipe d’Argentine où brillaient Mascherano, Heinze, Tevez, d’Alessandro et Lucho Gonzalez. Alors seulement le tecnico de Rosario put démissionner, estimant avoir partiellement lavé la tache suprême que constituait pour lui l’élimination au premier tour de la Coupe du monde 2002.