Un premier miracle s'est réalisé pour Martina Hingis aux Internationaux d'Australie de Melbourne. La No 1 mondiale est revenue de très loin lors de son quart de finale contre Serena Williams (No 6). Elle a, en effet, compté deux breaks de retard dans la manche décisive quand l'Américaine a mené 4-1 service à suivre. Martina Hingis s'est finalement imposée 6-2 3-6 8-6 en 2 h 19 min de jeu. «Même avec deux breaks de retard, j'étais convaincue d'avoir encore ma chance, racontait la Suissesse. Quand je la regardais, je me rendais compte qu'elle était plus fatiguée que moi. Cette victoire récompense tout le travail physique que j'ai consenti à l'entraînement au mois de décembre en Floride. Mon premier set fut un set de rêve, enchaînait-elle. Jamais de toute ma carrière, je n'avais aussi bien joué au tennis.»

La Saint-Galloise était opposée la nuit dernière à Venus Williams (No 3) dans une demi-finale où elle tentait de battre enfin les deux sœurs dans un même tournoi.

Dans le tableau masculin, Arnaud Clément (No 15) et Sébastien Grosjean (No 16) ont déjoué tous les pronostics. Victorieux respectivement de Yevgeny Kafelnikov (No 5) et de Carlos Moya (ATP 42), les deux Marseillais, qui ont été formés ensemble, livreront un drôle de match vendredi. Le vainqueur pourra défier Andre Agassi (No 6) ou Patrick Rafter (No 12) en finale.

LT