E-sport

La préparation physique bien réelle des athlètes virtuels

Peu adeptes d’exercice physique et d’une alimentation saine il y a encore quelques années, les joueurs professionnels voient leurs habitudes bousculées par d’anciens sportifs de haut niveau

Le cliché est bien établi. L’adepte de jeux vidéo se couche très tard et mange des pizzas arrosées de sodas entre deux parties. Ce portrait du gamer avait encore quelque chose de tout à fait véridique au sein des structures de haut niveau il y a quelques années. Mais un vent puissant est depuis venu balayer la routine des joueurs professionnels d’e-sport. Ceux qui sont parvenus à se qualifier pour les finales de la Coupe du monde de Fortnite, qui se déroulent de vendredi à dimanche à New York, le doivent aussi à une hygiène de vie scrupuleuse et à une préparation physique optimale.

Lire aussi: L’e-sport n’est pas un sport, dit la Suisse