FOOTBALL

Prison avec sursis pour Ljubomir Barin

Procès des Girondins.

Ljubomir Barin, intermédiaire de football croate impliqué dans l'affaire du club des Girondins de Bordeaux, a été condamné hier par la Cour d'appel de la Gironde à deux ans de prison avec sursis. Barin, qui n'était pas présent à l'audience, avait été condamné en première instance, le 12 avril 1999, à 2 ans de prison dont un an ferme, après avoir été mis en examen pour «complicité d'abus de confiance et recel d'abus de confiance».

Didier Couécou, Hervé Bizot et Luciano D'Onofrio, respectivement directeur sportif, secrétaire administratif du club et intermédiaire, avaient également été condamnés. Ces hommes étaient poursuivis pour avoir été les complices du président Claude Bez dans des surfacturations à l'occasion de quatre transferts et dans des détournements de fonds.

LT

Publicité