Le premier procès en Suisse en lien avec des affaires de corruption à la FIFA s’est achevé le 30 octobre au Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone par deux acquittements complets et un partiel. Nasser al-Khelaïfi, président de BeIN Media Group et du PSG, a été acquitté du chef d’accusation d'«instigation à gestion déloyale aggravée», tout comme l’homme d’affaires grec Dinos Deris, qui était également poursuivi pour «corruption active». L’ancien secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke est acquitté des chefs d’accusation de «gestion déloyale aggravée» et de «corruption passive» mais reconnu coupable de «faux dans les titres répété» et condamné à une peine pécuniaire de 120 jours-amendes à 200 francs, avec sursis.

Lire aussi: Huit jours au procès du football (et du MPC)