Au terme d’une saison bouleversée par la pandémie, il y eut cet été entre la Challenge League et la Super League deux promotions remarquées. Celle du Lausanne-Sport, bien sûr, qui a écrasé le championnat pour retrouver l’élite conformément au souhait de son puissantissime propriétaire Ineos, et celle du FC Vaduz, qui a fait pleurnicher nombre d’amateurs suisses de football (ou de football suisse): quand même, une équipe du Liechtenstein parmi les dix équipes de première division…

Et puis il y a eu, de manière plus discrète, un contrat après l’autre, comme une troisième promotion: celle du FC Wil. En pièces détachées. L’entraîneur Ciriaco Sforza et son assistant Daniel Hasler ont été choisis pour tenter de relancer le FC Bâle, tandis que huit de leurs joueurs en 2019-2020 évolueront en Super League dès la reprise, ce week-end.