Au terme d’une saison bouleversée par la pandémie, il y eut cet été entre la Challenge League et la Super League deux promotions remarquées. Celle du Lausanne-Sport, bien sûr, qui a écrasé le championnat pour retrouver l’élite conformément au souhait de son puissantissime propriétaire Ineos, et celle du FC Vaduz, qui a fait pleurnicher nombre d’amateurs suisses de football (ou de football suisse): quand même, une équipe du Liechtenstein parmi les dix équipes de première division…