Beaucoup de riches Argentins possèdent un ou plusieurs campos, souvent hérités de leurs parents. Certains en vivent, mais d’autres travaillent à Buenos Aires et font des allers-retours. Les terres les plus riches, au nord, sont consacrées à l’agriculture, tandis que les herbages un peu plus pauvres sont peuplés de vaches ou de chevaux, et de moutons au sud.

Les autorités essaient aujourd’hui de limiter la taille des exploitations et la vente de terres aux étrangers. Luciano Benetton, un des plus grands propriétaires du pays avec un million d’hectares en Patagonie, fait débat pour ses relations houleuses avec les Indiens Mapuche. Ted Turner, le fondateur de la chaîne d’infos CNN, l’acteur Richard Gere ou encore le chanteur français Florent Pagny possèdent également des terres dans le sud.

Mais les richissimes étrangers ne sont pas les seuls propriétaires. Juan, le directeur de l’élevage de l’Entre Rios, possède un campo à 700 kilomètres à l’ouest de Buenos Aires qu’il partage avec ses huit frères et sœurs. La plupart des joueurs de polo ont leur campo, qui leur sert de base arrière pour l’élevage et la basse saison.