Ralph Zloczower

«Le changement à la présidence de l'ASF doit être le signal d'un nouveau départ. Il faut modifier les structures et passer de trois à deux sections en séparant clairement le football professionnel et celui amateur.

»Sachant que l'avenir du football suisse est lié à une formation ciblée et compétente des jeunes joueurs, il convient d'appliquer cette dernière de manière conséquente. Elle doit être assurée par les centres de formation ASF et par les entraîneurs professionnels régionaux du football amateur.

»Les structures du football féminin doivent être développées et améliorées.

»Il faut mettre sur pied une candidature convaincante pour l'organisation de l'Euro 2008 en collaboration avec l'Autriche.

»Il est nécessaire de poursuivre une commercialisation coordonnée à tous les niveaux du produit football.»

Guido Cornella

«La pointe du football suisse doit demeurer l'équipe nationale.

»L'organisation du championnat d'Europe 2008 avec l'Autriche est une priorité.

»Beaucoup de clubs amateurs connaissent des problèmes d'indemnisation lorsque les joueurs passent d'un club amateur à un club professionnel. Il faut se soucier de ce problème fondamental du football de masse.

»Il faut repenser la Coupe de Suisse pour qu'elle soit intéressante pour les petits clubs.

»Il est important de bien former les membres actifs dans les petits clubs.

»La première ligue doit demeurer une ligue transitoire entre l'élite et la base. Si elle se fondait dans la masse de la ligue amateurs, un club relégué de LNB aurait de la peine à s'y retrouver.

»Le président de l'ASF n'a pas besoin d'être salarié, comme ce fut le cas de Me Mathier.

Jean-François Kurz

«Je ne suis pas le candidat d'une seule section. D'ailleurs, depuis le début de la campagne, j'ai pris des voix dans chacune des trois sections.

»Je suis conscient de l'étroitesse du marché, mais convaincu que les nouvelles technologies de communication et d'information offrent des possibilités de développer des concepts de marketing globaux, à même d'amener une contrepartie aux sponsors, aux clubs de toutes les ligues et à leurs membres.

»Il faut penser à des synergies avec d'autres fédérations comme le hockey sur glace – éviter de jouer en même temps –, mais aussi au commerce sur le Net et aux stratégies online, qui pourraient également offrir des ressources financières aux clubs.

»Il est important d'améliorer le confort des stades pour attirer les familles.

»Changer la Coupe de Suisse, déficitaire pour trop de clubs.

Urs Saladin

«L'équipe nationale est la carte de visite du pays, c'est pourquoi il faut tout faire pour se qualifier pour la Coupe du monde 2002.

»Il faut entretenir des contacts réguliers avec les instances internationales du football et politiques du pays.

»Une véritable philosophie de formation a été mise en place ces dernières années. Nous devons continuer sur cette voie et réaliser au plus vite deux centres de préformation comme celui de Payerne.

»Les finances de l'Association sont saines, il faut continuer la politique de sponsoring actuelle.

»Le football féminin dort dans certaines régions. L'objectif est d'atteindre 10 000 pratiquantes et que l'équipe nationale devienne compétitive.

»Nous devons préparer un dossier solide pour l'organisation du championnat d'Europe 2008, cela passe par la construction de stades modernes et confortables.