Tennis

Quatre quarts, c’est l’heure du goûter

Dernière mise en jambes à Wimbledon pour Federer, Nadal et Djokovic avant les demi-finales vendredi et le début des choses sérieuses. Un invité surprise s’est joint au Big 3: l’Espagnol Roberto Bautista Agut

Journée sans surprise et pourtant inédite à Wimbledon: pour la première fois, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic se retrouveront en demi-finales du simple messieurs. Comme il n’existe pas (encore) en tennis de duel à trois façon Sergio Leone, un quatrième joueur est invité à la fête, un deuxième Espagnol (autre première): Roberto Bautista Agut. Si aucun n’a éprouvé de réelles difficultés à se qualifier, tous durent surmonter des moments critiques et remporter les points clés. Voici ce qu’il y avait peut-être à retenir d’une journée que l’on oubliera bien vite en pensant à la suite.

Djokovic-Goffin 6-4 6-0 6-2

Le public du Centre Court a bien cru qu’il pourrait se passer quelque chose lorsque David Goffin prit le service de Novak Djokovic pour mener 4-3 30-0 sur sa mise en jeu. «Qu’est-ce qui s’est passé ensuite? Je ne sais pas, peut-être la double faute, c’est le seul point que je peux me reprocher», dira le joueur belge. Djokovic refait son break de retard et gagne dix jeux d’affilée. De 3-4, le score saute à 6-4 6-0 1-0. Goffin brise finalement la série mais pas la dynamique du numéro 1 mondial. «Il s’est mis à tout faire un petit peu mieux, puis tout mieux, puis tout à la perfection. Services, retours, rallyes. Il avait toujours le dessus. Il vous met constamment sous pression en jouant près de la ligne de fond. Vous avez vu comme l’herbe est usée à cet endroit? Ça va vraiment vite. Et lui vise ces zones, à gauche, à droite, sans arrêt. Même si vous jouez bien, ça ne suffit pas.» En cinq matchs, Novak Djokovic n’a perdu qu’un set (contre Hurkacz au troisième tour) et n’a passé que 10h15 sur les courts.