C’est l’Amérique

Les quatre saisons sportives des Etats-Unis

Football, baseball, basketball, hockey: en Amérique du Nord, les sports font mieux que cohabiter, ils se succèdent dans un calendrier savamment orchestré

S’il y a une certitude pour l’amateur de sport aux Etats-Unis, c’est bien celle de l’abondance de choix. Et l’une des particularités de cet environnement est que les supporters ont la possibilité de partager leurs intérêts et leur consommation entre de nombreuses équipes et plusieurs championnats. NFL (football), NHL (basketball), MLB (baseball), NHL (hockey), MLS (soccer), les cinq grandes ligues majeures attirent les fans dans une fréquentation qui n’a rien de comparable avec l’Europe. Sans oublier que les Américains vouent une fidélité incommensurable à leurs équipes universitaires.

Faites le calcul: le sport professionnel nord-américain compte près de 140 équipes et le sport universitaire, avec des stades gigantesques, une autre centaine. Il y en a pour tous les goûts, tous les âges, toutes les origines, et ce douze mois durant. Sur le plan chronologique, le soccer débute en mars, le baseball en avril, le football en septembre, le hockey au début octobre, et finalement la NBA plus tard en octobre. Ponctuellement viennent s’ajouter le golf et le tennis, lors des tournois du Grand Chelem.

Mentalité différente entre l'Europe et les Etats-Unis

Le programme est parfois compliqué à suivre mais les gens y sont habitués. Ils naviguent selon les performances de leurs clubs et passent rapidement au suivant lorsqu’une saison se termine. Une mentalité fort différente du consommateur sportif européen.

En faisant un bond de quelques décennies dans le passé on comprend mieux l’étalonnage des ligues sportives dans ce calendrier annuel. Le plus ancien des sports américains est le baseball, qui fut lancé en ligue professionnelle dès 1871. Il fut et demeure une discipline pratiquée à l’extérieur et a toujours entretenu un lien culturel profond avec l’été. Le beau temps arrivant généralement en avril à travers le pays, ce moment coïncide avec le début de la saison de baseball, depuis 150 ans.

Calendriers parallèles

Le football américain, lui, nécessite des pièces d’équipement de protection plus volumineuses, difficilement supportables durant les fortes chaleurs. Le championnat de la NFL, qui passionne le public plus que toute autre aux Etats-Unis, débute dès les premiers jours de septembre après des camps de préparation qui commencent en juillet.

La NHL et la NBA occupent des calendriers parallèles dans cet agenda sportif pour deux raisons majeures: d’abord parce que les deux se pratiquent très souvent dans les mêmes arénas, qui peuvent passer du parquet à la patinoire en moins de quatre heures; ensuite parce que les deux championnats respectifs proposent 82 matches, d’octobre à juin chaque année.

Le rôle déterminant de la télévision

Parmi tous les facteurs qui déterminent cette gigantesque culture de consommation sportive, la télédiffusion joue un rôle primordial. Aucun pays au monde ne retransmet autant de programmes sportifs de qualité à ses téléspectateurs, le leader incontesté étant ESPN, né en septembre 1979. Maintenant sous la propriété de Disney, ESPN diffuse du contenu sportif 24 heures sur 24 et continue d’être la chaîne la plus avant-gardiste en termes de production et de programmation sur la planète. Il faut noter aussi qu’ESPN est un énorme partenaire partout dans le monde avec sa division ESPN International, ce qui rend son menu encore plus diversifié pour ses abonnés.

Une culture mouvante

La qualité de ses productions, comme celles de son cousin ABC (également de la famille Disney) ainsi que celles de ses rivaux NBC, CBS et Fox, encourage la boulimie du public américain. Les productions sont spectaculaires, les sujets profonds, le talent des commentateurs et analystes inégalé. Il devient presque facile de suivre les performances de tous ses clubs favoris chaque jour, chaque semaine ou chaque mois de l’année.

La culture sportive nord-américaine demeure en constante évolution. Le soccer, le plus jeune des sports d’Amérique du Nord, est une discipline excessivement populaire grâce à son accessibilité, à son coût et à la simplicité de son jeu. Le hockey perd parfois des fans lorsque la NHL se met en pause durant les Jeux olympiques. Entre le Canada et les Etats-Unis, les gens s’adaptent selon les tendances du moment, et sont moins rigides que les Européens. Les partisans sont néanmoins très intenses et fiers, et suivent leurs équipes de près, mais leur amour n’est jamais exclusif. Il suit les saisons et apprécie les charmes de chacune.

Publicité