«Ce tour final sera l'occasion de confirmer les bonnes dispositions du tour préliminaire. Nous avons stabilisé le groupe avec l'arrivée de joueurs de qualité. Il faut que l'on s'installe dans la régularité. Le minimum consiste à être européen.»

Christian Hervé, président du Servette FC

«L'objectif est de gagner tous les matchs. Nous devons avancer dans la créativité et mettre en évidence des jeunes. Il ne faut pas vouloir un centre de formation et ne pas les faire jouer.»

Waldemar Kita, président du Lausanne-Sports

«Maintenant que nous sommes dans les huit, tout est jouable. Nous ne sommes qu'à cinq points de la tête et nous envisageons la compétition en outsiders sérieux. Nous devons oublier la joie du premier tour pour aller de l'avant.»

Gilbert Kadji, président du FC Sion