Le pilote finlandais Tommi Makinen et son coéquipier Risto Mannisenmaki (Mitsubishi) ont remporté samedi le Rallye Monte-Carlo, première épreuve du championnat du monde des épreuves routières 2000. Les deux hommes se sont imposés devant les Espagnols Carlos Sainz et Louis Moya (Ford) et les Finlandais Juha Kankkunen et Juha Repo (Subaru).

Trois équipages helvétiques étaient engagés. Olivier Burri et Christophe Hofmann (Toyota) ont terminé 8es; Olivier Gillet, associé au Français Freddy Delorme (Mitsubishi), 13es et 4es du groupe N (voitures de série). Quant au couple François et Christiane Bonny (Ford), il a dû abandonner.

Le duo Mäkinen-Mannisenmaki a dominé de la tête et des épaules le Monte-Carlo 2000. Mais le sort l'a bien aidé. Delecour, Panizzi et Grönholm (Peugeot) ont dû abandonner à l'entame de la deuxième étape pour cause de coup de froid. Richard Burns (Subaru) a dû se retirer pour les mêmes raisons. Enfin, deux autres favoris, Colin McRae (Ford) et Didier Auriol, ont également abandonné.