Chaque mardi de l’été, notre chroniqueur court, saute, nage et pédale. Il partage l’exercice musculaire dans «Le Temps».

Les derniers épisodes:

Oubliez les catégories femmes, hommes, juniors, seniors, vétérans… Les femmes ont gagné, point. En l’espace d’une semaine, deux sportives ont fait parler d’elles parce qu’elles ont remporté le classement général d’une course. Fiona Kolbinger, à la Transcontinental Race (4000 km à vélo entre la Bulgarie et la France), et Alissa St Laurent, au Silverton (100 km à pied dans le Colorado), ont fini premières au «scratch», comme on dit dans le jargon. Devant les hommes, donc.

Pourquoi elles ont vaincu un tas de messieurs? La quête de réponses a déjà été menée plusieurs fois: dans les sports d’endurance, les femmes utiliseraient mieux les graisses comme source d’énergie, elles auraient une plus grande volonté et une meilleure résistance à la douleur… pour celles qui sont déjà mamans. Dans le cas de Fiona Kolbinger, on nous explique que c’est son choix d’itinéraire qui a été plus intelligent que celui des autres. Pour Alissa St Laurent, c’est le manque de concurrence qui lui a permis de laisser le deuxième à plus d’une demi-heure.

A Zinal avant les hommes

Mais il y a une autre question à se poser: pourquoi ressent-on systématiquement le besoin de se demander pourquoi une femme a gagné devant un tas de messieurs? On dépasse alors les considérations physiologiques pour basculer dans l’analyse sociétale.

Ce n’est pas dans ces lignes que se trouvera la réponse. Les deux récentes victoires féminines ne sont pas les premières, mais il faudra sans doute bien d’autres vainqueures pour que les hommes arrêtent de chercher une justification rationnelle à ce qui est encore considéré comme une anomalie. Il y a pourtant déjà un endroit où la question ne se pose plus. Il suffit de regarder plus bas dans les classements.

Dimanche, à Zinal, Maude Mathys a terminé la mythique course de montagne en 2h49. Et là, personne ne s’est demandé pourquoi la première femme a fait mieux que 1210 hommes partis de Sierre en même temps qu’elle. On considère juste qu’elle a été meilleure. Avec un «e» à la fin. Comme rapide.