Le HC Bienne aurait pu, comme d’autres clubs avant lui, sombrer dans l’oubli et n’avoir que son passé pour se consoler. Mais le club, demi-finaliste des play-off pour la deuxième année consécutive, a su se reconstruire pour redevenir une adresse qui compte, malgré une âpre concurrence cantonale.

Difficile d’exister à l’ombre du CP Berne, ses 16 000 spectateurs par match et ses 13 000 abonnés. Encore moins évident en ajoutant dans ce microcosme les Langnau Tigers, les ruraux qui, du fait de leur manque de moyens, parviennent à s’attirer de la sympathie même au-delà de leur Emmenthal.