Quelle réaction aurait eue Reinhold Messner si, en 1978, on lui avait donné quinze minutes pour gravir l’Everest sans oxygène? Sans doute aurait-il protesté. C’est ce que nous avons fait lorsque nous avons appris qu’un petit quart d’heure était à notre disposition pour nous entretenir avec cette légende de l’alpinisme.

Il faisait gris ce jour-là aux Diablerets et le Festival international du film alpin (Fifad) fêtait ses 50 ans en s’octroyant l’honneur d’inviter l’homme qui fut le premier, entre 1970 et 1986, à avoir gravi les quatorze 8000 présents sur cette terre.