Une des principales préoccupations des entraîneurs de football, du moins pour ceux qui tiennent le haut du pavé, tient en un mot: récupération. Cela vaut pour les grands clubs étrangers, mais aussi pour les clubs de Suisse engagés dans les compétitions européennes. De retour de Graz, jeudi dernier, les Servettiens pensaient déjà au match de ce samedi face à Neuchâtel Xamax (19 h 30) pour le compte de la 8e journée du championnat. Le directeur général du club, Patrick Trotignon, l'a répété: «Le championnat doit demeurer une priorité pour le club.» Les deux clubs zurichois, après leurs brillantes victoires en Coupe de l'UEFA jeudi soir, n'auront eux aussi que deux jours de repos, puisqu'ils jouent ce dimanche.

Une situation qui n'étonne guère Gilbert Gress. Le sélectionneur national s'en était d'ailleurs plaint à plusieurs reprises lorsqu'il siégeait sur le banc neuchâtelois: «Servette connaît des problèmes de récupération. Lausanne-Sports n'a pas eu de vacances en juin. J'ai connu cette situation à Neuchâtel Xamax: on m'a montré du doigt lorsque j'ai aligné des juniors en championnat pour préparer le match de Coupe d'Europe face à l'Inter Milan. On tourne en rond! La seule solution est un championnat normal.» Dans un tel contexte, la qualité s'en ressent. «De temps en temps, il y a une bonne mi-temps, voire un bon match, mais le niveau du championnat ne va pas en s'améliorant», constate le sélectionneur national, qui sera ce week-end à la Maladière, puis dimanche à Zurich (Grasshoppers-Saint-Gall à 16 h 15).

Samedi, deux matches sont attendus par le public de Suisse romande: le derby dans le Nord vaudois entre Yverdon et les SR Delémont (17 h 30), et le déplacement de Lausanne-Sports à Aarau (19 h 30). Dimanche, à 16 h 15, deux rencontres complètent le programme de la 8e journée: Bâle-Lucerne et Lugano-Zurich.