Tennis

Repos forcé pour Roger Federer

Le Bâlois a été opéré du genou. Il manquera les tournois de février mais devrait faire son retour pour le Master 1000 d’Indian Wells

C’est par un communiqué du service de presse de son agence marketing Team8 que Roger Federer a annoncé mercredi qu’il souffrait du genou. Il se serait blessé au lendemain de sa demi-finale perdue à Melbourne contre Novak Djokovic. Comment? Mystère.

Comme le Bâlois ne fait jamais les choses à moitié, il a déjà été opéré. Une simple arthroscopie pour un toilettage du ménisque. A bientôt 35 ans, ce sont des choses qui arrivent. Rien de trop sérieux pour le N° 3 mondial, qui manquera tout de même les tournois de Rotterdam et de Dubaï. Il devrait faire son retour à la compétition début mars à Indian Wells (Californie).

«Je suis très déçu de devoir manquer Rotterdam et Dubaï, souligne Federer dans son communiqué. Ce sont deux de mes tournois préférés sur le circuit. Cette blessure est un contretemps mais je suis reconnaissant d’avoir pu rester en bonne santé tout au long de ma carrière jusque-là. Les médecins m’ont assuré que l’opération s’était bien déroulée et qu’avec une bonne rééducation, je serai bientôt de retour.»

Roger Federer ayant toujours été très discret sur la question, difficile de juger de la gravité de sa blessure. Une arthroscopie est généralement une intervention légère qui permet souvent au patient de quitter l’hôpital sur ses deux jambes. La période incriminée – février est un mois de pause entre l’Open d’Australie et la tournée américaine – tombe plutôt bien et peut laisser croire à une opération de confort planifiée à l’avance.

Cette annonce vient paradoxalement rappeler combien Federer a rarement été blessé. Son préparateur physique, Pierre Paganini, et son entraîneur, Severin Lüthi, s’émerveillent souvent de la parfaite connaissance qu’il a de son propre corps et de ses capacités physiques. Son jeu, fluide, délié, souple, ménage muscles et articulations bien davantage que le jeu en force d’un Rafael Nadal.

Depuis ses débuts professionnels en 1998, Roger Federer a disputé plus de mille matches. Il n’a jamais abandonné et n’a déclaré forfait que trois fois, la dernière fois aux Masters 2014, juste avant la finale qu’il devait disputer contre Novak Djokovic. Son dos, qui l’avait fait souffrir durant une bonne partie de la saison 2013, s’était réveillé à son mauvais souvenir. En quelques jours, Federer avait réussi à se remettre sur pied, juste à temps pour remporter la finale de la Coupe Davis avec l’équipe de Suisse à Lille.

Publicité