Le 2 juin dernier, Neuchâtel Xamax sauvait sa place dans l’élite du football suisse lors d’un barrage façon montagnes russes contre le FC Aarau, qui n’aura fléchi qu’au bout d’une séance de tirs au but. Il s’en est fallu d’un rien, mais avec ce maintien de dernière minute, la promotion du Servette FC et la présence du FC Sion, la Super League comptera cette saison trois formations romandes. Il s’agit d’une première depuis l’exercice 2011-2012.

Lire aussi: Xamax, les tripes à la neuchâteloise