Tennis

Roger Federer, le jour d’après

Passé la stupeur, l’annonce du forfait du Bâlois pour les JO de Rio et la fin de la saison de tennis pose de nombreuses questions. Esquisse de réponses, alors que Belinda Bencic a également déclaré forfait

Roger Federer a beau être l’un des sportifs les plus sollicités et volubiles en conférences de presse, ses décisions importantes sont toujours le fait de communiqués sur les réseaux sociaux. Le plus souvent, ils font l’effet d’une bombe.

Aucun n’avait eu l’impact de l’annonce, mardi en fin de journée, de son forfait pour les Jeux olympiques et la suite de la saison 2016. Blessé au genou en début d’année, Roger Federer a rechuté, au propre comme au figuré, le 8 juillet lors de sa demi-finale de Wimbledon perdue contre Milos Raonic. Il n’a plus rejoué depuis et ne rejouera donc plus cette saison.

Pour mieux revenir

En Suisse, les questions ont d’emblée porté sur le court terme. Sera-t-il remplacé à Rio? Stan Wawrinka s’alignera-t-il en double? Avec qui Martina Hingis disputera-t-elle le double mixte? Seule cette dernière question reste ouverte. Marco Chiudinelli ou Henri Laaksonen ne sont pas assez bien classés pour prendre la place vacante et Stan Wawrinka ne disputera pas le double.

Ces trois chances de médaille (simple, double, double mixte) qui s’envolent n’intéressent pas la presse internationale, seulement préoccupée par ce doute: et si Roger Federer ne revenait pas? Un faux-suspens à la Ramuz; Federer reviendra, c’est même pour cela qu’il s’arrête. Severin Lüthi, son entraîneur et capitaine de Coupe Davis, l’a expliqué dans une interview à l’Aargauer Zeitung. «Roger n’a pas besoin d’une nouvelle opération. Simplement, sa blessure l’a affaibli musculairement, ce qui favorise l’apparition d’autres blessures, comme ses problèmes de dos. Cette longue pause va lui permettre de faire du renforcement.»

Comme il l’a toujours fait, Roger Federer privilégie sa santé et le long terme. «Etant donné qu’il prévoit de jouer aussi longtemps que possible, cette décision est définitivement la meilleure, assure son agent Tony Godsick. Il est évident que Roger veut à tout prix pouvoir jouer pendant quelques années supplémentaires.» Récemment, le Bâlois révélait que son programme pour la saison 2017 était déjà rempli. Un planificateur de son espèce ne rangera pas sa raquette sur un coup de tête.

Probable 16e place en 2017

Ses admirateurs retrouveront donc Federer l’an prochain. Mais à quel niveau sera-t-il? Il devrait se situer en janvier 2017 aux alentours de la 16e place mondiale, son plus mauvais classement ATP depuis juin 2001, avec très vite beaucoup de points à défendre alors que son manque de compétition sera sans doute problématique. Le Suisse a toujours déclaré qu’il pourrait vivre avec l’idée de redescendre au-delà de la 20e place à l’ATP, l’essentiel pour lui restant d’avoir du plaisir dans le jeu et des chances raisonnables de bien figurer. Il n’est pas impossible que cette profession de foi soit rapidement mise à l’épreuve.

A passé 36 ans, l’exercice pourrait être périlleux. Il faudra alors se souvenir que Federer a plusieurs fois déjoué les pronostics qui l’envoyaient à la retraite avant l’heure. Et qu’en 2015, après dix-huit mois empoisonnés par des problèmes de dos, il avait retrouvé son meilleur niveau et affichait des statistiques au service, en retour et à la volée supérieures à celles de ses meilleures années.

Belinda Bencic déclare à son tour forfait pour les Jeux olympiques

En deux jours, la Dream Team du tennis suisse s’est effondrée, et avec elle les plus belles chances de médailles helvétiques aux Jeux olympiques de Rio. Après Roger Federer, Belinda Bencic a annoncé son forfait pour le tournoi olympique de tennis. La jeune Saint-Galloise (19 ans) est insuffisamment remise de sa blessure au poignet gauche, qui l’avait déjà contrainte à abandonner au 2e tour à Wimbledon. «Je suis en retard avec mon programme d’entraînement, et donc pas complètement prête pour jouer à Rio», a communiqué Bencic sur son compte Twitter. Au contraire de Federer, Belinda Bencic espère revenir à la compétition après les JO afin de pouvoir disputer l’US Open à la fin du mois d’août. Ce nouveau coup dur remet complètement en question la composition des équipes de double et de double mixte à Rio. En 24 heures, Martina Hingis a perdu ses deux partenaires, et sans doute deux chances de médaille d’or. Elle pourrait faire équipe avec les Vaudois Timea Bacsinszky en double (la Lausannoise doit normalement concourir aux côtés de la Zurichoise Viktorija Golubic) et Stan Wawrinka en double mixte. (L.Fe)

Publicité