Une semaine après Naomi Osaka, et une semaine avant la finale, Roger Federer a lui aussi quitté le tournoi de Roland-Garros sur une victoire. Son forfait fera beaucoup moins parler, même si certains observateurs estiment que se retirer sans être blessé est contraire à l’esprit du sport. Cette décision était néanmoins attendue, après les déclarations du Bâlois au sortir de son match marathon, achevé à 1h du matin, contre l’Allemand Dominik Köpfer. «On verra comment je me sens demain au réveil», avait-il prévenu.

A lire: Roger Federer, jusqu’au bout de la nuit