Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Roger Federer sur le court de l’US Open, lundi 4 septembre 2017.
© Agence Anadolu

US Open

Pour Roger Federer, le quart contre Del Potro n’est pas une revanche de 2009

Roger Federer s’est qualifié pour les quarts de finale lundi en battant l’Allemand Philipp Kohlschreiber. Le Suisse rencontrera mercredi l’Argentin Juan Martin del Potro, qui l’avait battu en finale à New York en 2009

Le Suisse Roger Federer va retrouver en quarts de finale de l’US Open mercredi 6 septembre l’Argentin Juan Martin del Potro qui avait mis fin à son règne à New York en 2009, mais ses retrouvailles ne seront pas une revanche, a-t-il assuré lundi. «Ce n’est pas vraiment une revanche pour moi», a insisté le N.3 mondial après sa victoire en 8e de finale face à l’Allemand Philipp Kohlschreiber 6-4, 6-2, 7-5. «Je suis d’abord content de la retrouver, parce qu’on s’aime bien en dehors du court et on aime bien jouer l’un contre l’autre. Il revient après d’énormes blessures, c’est sympa de le revoir», a-t-il noté.

Lire aussi: Dans l’œil du cyclone Roger

S’ils se sont affrontés au total 21 fois (15 victoires à six pour Federer), ce quart de finale marquera leur premier duel à Flushing Meadows depuis l’épique finale de l’édition 2009 remportée par l’Argentin 3-6, 7-6 (7/5), 4-6, 7-6 (7/4), 6-2. «Cette finale qu’on a jouée en 2009, c’était quand même quelque chose d’extraordinaire pour lui, mais pour moi aussi, parce que c’était la fin à ma série de cinq victoires d’affilée ici, et là je perdais en finale de la 6e», a rappelé Federer, sacré à New York sans discontinuité de 2004 à 2008. «C’était dommage, mais je sortais d’un énorme été avec les titres à Roland Garros et Wimbledon, la finale ici, la naissance de mes filles», a-t-il continué.

«Cela va être un match différent»

Le joueur aux 19 titres du Grand Chelem a admis qu’il aimerait pouvoir rejouer cette finale: «J’ai le sentiment que je la gagnerais cette fois, car j’ai eu beaucoup d’occasions de faire la différence et qu’il n’y a eu que dans le cinquième set qu’il avait été plus fort que moi», a-t-il estimé.

Une certitude pour Federer, ce quart de finale ne ressemblera pas à la finale 2009, en raison notamment des blessures aux poignets qui ont obligé Del Potro, actuellement 28e mondial, à changer son style de jeu. «Cela va être un match différent. Son revers a changé. Lui fait plus de slices aujourd’hui et moi je fais moins de slices qu’à l’époque, les échanges seront différents, je suis plus agressif, j’essaie d’abréger les échanges», a-t-il expliqué.

Federer, 36 ans, a également rappelé qu’à ses yeux, «Del Potro avait au moment de sa (première) blessure (au poignet) une chance de viser la première place mondiale».
«Lui et (le Russe Nikolay) Davydenko se sont blessés au mauvais moment dans leur carrière, au moment où ils pouvaient prétendre à la première place mondiale», a-t-il conclu.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL