Tennis

Roger Federer rejoint Stan Wawrinka en demi-finale de l’Open d’Australie

A Melbourne, le Bâlois élimine l’Allemand Mischa Zverev en trois sets (6-1 7-5 6-2). Il affrontera Stan Wawrinka jeudi pour une place en finale

Il y aura un Suisse en finale de l’Open d’Australie dimanche à Melbourne. Mardi, quelques heures après la qualification de Stan Wawrinka aux dépens de Jo-Wilfried Tsonga (7-6 6-4 6-3), Roger Federer l’a rejoint en dominant tranquillement (6-1 7-5 6-2) la surprise du tournoi, l’Allemand Mischa Zverev, tombeur au tour précédent d’Andy Murray. Le public suisse devrait donc être nombreux devant le petit écran jeudi matin (à partir de 9h), comme aux belles heures du ski alpin.

Lire aussi: Roger Federer, retour vers le futur

Il n’y a pas eu beaucoup de suspense dans cette rencontre bouclée en une heure trente. Face à un Zverev un peu intimidé par l’enjeu, Roger Federer s'est très vite détaché pour mener 5-0 en moins de quinze minutes. Le Bâlois empochait facilement la première manche (6-1) mais perdait son service à 1-1 dans la deuxième manche. Mené 3-1, il revenait rapidement à 3-3, connut quelques frayeurs mais réussit tout de même un second break à 6-5 service Zverev.

Echanges spectaculaires

Mené deux sets à zéro, l’Allemand ne pouvait plus espérer que finir la tête haute. La qualité de sa volée obligea Federer à s’y reprendre à plusieurs fois et donna lieu à quelques échanges très spectaculaires. Le Suisse parvenait à breaker à 2-2. A 4-2, il gratifia le public de son fameux SABR (acronyme de Sudden attack by Roger Federer), qui consiste à venir se placer très à l’intérieur du court sur le second service de son adversaire. Ce jeu fut le plus disputé de la partie (10 égalités, 10’15 de jeu). Roger Federer le remporta et conclut le match sur le service suivant. Cette fois, pas d’explosion de joie; simplement un grand sourire de satisfaction.

Lire aussi: A l’Open d’Australie, Stan Wawrinka attend Roger Federer

Ce sera la septième fois que Roger Federer et Stan Wawrinka s’affronteront dans le cadre d’une épreuve du Grand Chelem. Federer mène largement (5-1 en Grand Chelem, 18-3 au total). En 2015, ils s’étaient opposés deux fois: en quart de finale de Roland-Garros (victoire de Wawrinka, futur vainqueur du tournoi) puis en demi-finale à l’US Open (victoire de Federer, battu en finale par Djokovic).

Difficile de dire qui sera favori. Roger Federer n’a pas encore été poussé dans un match très dur. Son aura sur ces adversaires est réelle mais Stan Wawrinka, qui est désormais N°1 suisse, semble s’en être affranchi ces dernières années.

Quoi qu’il en soit, Roger Federer a déjà réussi son retour. Dès son premier tournoi, il retrouve immédiatement le niveau qui était le sien en 2016. A Melbourne («le seul tournoi de l’année que j’ai disputé dans ces conditions normales») comme à Wimbledon (son dernier tournoi disputé en 2016), il s’était chaque fois arrêté juste avant la finale.

Publicité