Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Roger Federer a remporté l'Open d'Australie pour la sixième fois, un autre record

Tennis

Roger Federer remporte son vingtième titre du Grand Chelem

Au terme d'un match plus compliqué que prévu, le Bâlois domine le Croate Marin Cilic en finale de l'Open d'Australie (6-2 6-7 6-3 3-6 6-1). Une victoire qui ajoute encore à sa légende

Standing ovation pour Roger Federer! Un public aux anges, un adversaire pas trop déçu et un Federer en larmes ont salué la vingtième victoire en Grand Chelem du Bâlois, vainqueur du Croate Marin Cilic en finale de l'Open d'Australie (6-2 6-7 6-3 3-6 6-1). Malmené pour la première fois du tournoi, le Bâlois a tout de même trouvé les ressources pour faire la décision dans la cinquième manche, comme l'an dernier lors de sa finale contre Rafael Nadal. Autre clin d'oeil: la balle de match a cette fois encore été validée par la vidéo.

Ce sixième titre à Melbourne (record de Novak Djokovic égalé) n'a peut-être pas la saveur de l'inattendu de celle de 2017, qui avait marqué le retour au sommet de Roger Federer après quatre saisons sans titre majeur et six mois d'absence pour blessure. Mais à coup sûr, il rentrera dans l'histoire du tennis. «Je suis si heureux, c'est incroyable. Le conte de fées continue pour moi», lança Roger Federer au moment des discours. Il s'interrompit soudain, gagné par l'émotion et semblant prendre conscience de la portée de son exploit. «C'est incroyable», se répéta-t-il plusieurs fois à voix basse.

Deux fois l'occasion de conclure

Face à un top 10 décimé, Federer était cette fois attendu. Avoir résisté à la pression et répondu aux attentes sont à mettre au crédit de ce champion qui ne cesse d'étonner. «J'ai eu une petite chance au début du cinquième set mais Roger ne l'a pas voulu», regretta Marin Cilic, qui ne semblait pas trop abattu.

En fait, Roger Federer aurait pu s'épargner les cinq sets et les trois heures de match. Idéalement lancé par un break d'entrée et une première manche remportée en moins de vingt minutes (6-2), le Bâlois eut une sorte de «balle de match» à 4-4 30-40 sur le service de Marin Cilic. Sur sa deuxième balle, le Croate plaça un ace inespéré qui le maintint à flot jusqu'au tie-break où il força sa chance (7-5).

Le pire des scénarios

Pour la première fois du tournoi, Roger Federer perdait un set. Il n'en parut pas affecté et se détacha à nouveau à à 4-2 pour remporter le troisième set 6-3. Il n'en manquait plus qu'un. L'affaire paraissait entendue lorsque Federer breaka d'entrée de quatrième manche. Cilic sauva même une balle de 0-3 que l'on pensa anecdotique mais à 3-2 service à suivre, Federer se fit surprendre: jeu blanc (de retour), 3-3. Cilic confirma derrière (4-3), et Federer aussi d'une certaine manière: nouveau break et 5-3 pour Cilic qui égalisait à deux sets partout sur le jeu de service suivant.

Le pire des scénarios était en train de s'enclencher pour Federer avec ce cinquième set. Il avait remis en selle son adversaire, désormais en état de grâce et seul patron sur le court. Cilic dominait l'échange, faisait les points et les fautes. Acculé en fond de court, Federer sauvait deux balles de break sur le premier jeu de service. Comme l'an dernier face à Rafael Nadal, il trouva alors les ressources pour se sortir du piège. Il prit le service de Cilic à 2-1 puis encore à 4-1. Le Croate, qui ne faisait plus que les fautes, baissait les bras après 3h03 de jeu. Federer pouvait lâcher toutes les larmes de son corps: il venait d'écrire une nouvelle page de sa légende.

LES 20 GLORIEUSES

2003

Wimbledon (1)

2004

Open d'Australie (1), Wimbledon (2), US Open (1)

2005

Wimbledon (3), US Open (2)

2006

Open d'Australie (2), Wimbledon (4), US Open (3)

2007

Open d'Australie (3), Wimbledon (5), US Open (4)

2008

US Open (5)

2009

Roland-Garros (1), Wimbledon (6)

2010

Open d'Australie (4)

2012

Wimbledon (7)

2017

Open d'Australie (5), Wimbledon (8)

2018

Open d'Australie (6)

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL