Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Roger Federer à Wimbledon, le 4 juillet 2016.
© Kirsty Wigglesworth

Tennis

Roger Federer se qualifie pour les quarts de finale de Wimbledon

Le numéro trois mondial a battu Steve Johnson 6-2, 6-3, 7-5. L'Américain représentait un obstacle plus élevé pour Roger Federer depuis le début du tournoi

Le numéro trois mondial Roger Federer s’est qualifié lundi 4 juillet pour les quarts de finale de Wimbledon en surclassant l’Américain Steve Johnson (29e) 6-2, 6-3, 7-5, enlevant au passage son 306e match en Grand Chelem.

Lire aussi: Roger Federer à Wimbledon: «Ce que je veux, ce sont les émotions»

Le Suisse, en quête d’un 18e trophée majeur (le 8e à Londres), a ainsi égalé le record absolu de victoires en Grand Chelem de Martina Navratilova, qu’il tentera de battre lors de son prochain match contre le Croate Marin Cilic (13e), qualifié un peu plus tôt sur abandon du Japonais Kei Nishikori (6-1, 5-1). Ce sera son 14e quart de finale à Wimbledon. Seul l’Américain Jimmy Connors a fait aussi bien depuis le début de l’ère professionnelle en 1968.

Obstacle plus élevé

Dominateur au service et à la volée sur un «Centre court» ensoleillé, Federer s’est montré quasi intraitable en dictant le plus souvent le jeu, sauf au début du troisième set où il a perdu son service une fois.

Après trois premiers tours abordables, Johnson représentait un obstacle plus élevé pour le Suisse. Le Californien joue à 26 ans le tennis de sa vie: jamais aussi bien classé, il avait remporté le premier trophée de sa carrière à Nottingham, deux jours avant le début de Wimbledon.

Lors de la préparation sur herbe, il avait aussi signé sa première victoire contre un membre du Top 10 en battant le Français Richard Gasquet (10e) au premier tour du tournoi du Queen’s.

Mais pour son premier affrontement avec Federer, il n’a pu que constater l’écart le séparant des tout meilleurs. Il a dû attendre le troisième set pour faire le break (3-1). Avant d’avoir droit à une réplique du Suisse dans la foulée, qui s’est épargné un tie-break.

Proche d’un trophée majeur

Federer n’est désormais qu’à trois succès d’un premier trophée majeur depuis quatre ans. Mais l’adversité à venir, en la personne de Cilic, s’annonce bien plus relevée que tout ce qu’il a rencontré jusqu’à présent.

Le Croate avait créé la surprise lors de leur dernier duel (6-3, 6-4, 6-4) en demi-finale de l’US Open 2014, avant de s’offrir son premier trophée majeur en remportant la finale contre Nishikori.

Le tableau de Wimbledon avait remis sur sa route le Nippon en huitièmes de finale. Mais cette réédition de la finale new-yorkaise a fait un flop, Nishikori, N.6 mondial, abandonnant avant la fin du deuxième set (6-1, 5-1) à cause de douleurs au niveau du flanc gauche.

Le 15 juin, à Halle, en Allemagne, le Japonais avait déjà été contraint de déclarer forfait avant son match du deuxième tour en raison d’une blessure aux côtes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL