Tomas Berdych s’est imposé 6-4 6-7 7-6 après 2 h 52 mn de match. Le Tchèque a eu le bonheur de sauver une balle de match à 6-5 au jeu décisif du troisième set. Il rencontrera jeudi l’Espagnol Fernando Verdasco (ATP 12) en quart de finale.

Battu pour la deuxième fois consécutive après être passé à un point du gain de la rencontre – il avait galvaudé trois balles de match à Indian Wells contre Marcos Baghdatis –, Roger Federer affiche un piètre bilan pour cette tournée américaine. Avec seulement trois succès en cinq rencontres, le no 1 mondial n’a pas vraiment justifié son rang lors des deux premiers Masters 1000 de l’année.

Avant la balle de match, Roger Federer avait laissé passer sa chance au deuxième set. Au cours de cette manche perdue 7 mars au jeu décisif, le Bâlois s’était procuré sept balles de break. Sans en convertir une seule!

Manque de confiance

«Il m’a manqué un peu de confiance en moi, a reconnu Roger Federer au terme de la rencontre. Peut-être que mon infection aux poumons et la longue pause entre l’Open d’Australie et Indian Wells m’ont plus marqué que je ne le pensais».

Le numéro un mondial a également avoué que tout ne tournait pas rond. «Quand tout roule, on ne pense pas aux petits détails qui font la différence lors des moments importants du match. Lorsque cela va moins bien, on commence à se poser des questions».

Retour sur terre

L’an dernier, Federer avait déjà quitté Miami sans le titre, éliminé en demi-finale par Novak Djokovic. On se souvient de l’exceptionnelle suite que le Bâlois avait réussi à donner à sa saison en s’imposant à Madrid, à Roland-Garros, et à Wimbledon. «Je me réjouis de retrouver la terre battue», a d’ailleurs reconnu Federer. Avant ces trois tournois, il disputera dans un peu plus d’un mois le Masters 1000 de Rome.