Roger Federer, le puzzle et la raquette