Avec seulement deux points en deux matchs, l’Espagne n’est pas à l’abri d’une élimination au premier tour de l’Euro en cas de défaite contre la Slovaquie, mercredi à Séville (18h). La Roja a été tenue en échec par la Suède (0-0) puis par la Pologne (1-1) malgré des taux respectivement de 86% et de 77% de possession de balle. Impuissante, prévisible, facile à contrer, son glorieux héritage s’est progressivement mué en fardeau.