Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Dominic Thiem est l'homme qui monte dans le tennis masculin. L'Autrichien a éliminé Novak Djokovic en trois sets à Roland-Garros
© AP Photo/Petr David Josek

Tennis

A Roland-Garros, Thiem dans le court des grands

Rafael Nadal, Andy Murray et Stan Wawrinka sont en demi-finale. Seul Novak Djokovic est tombé, devant Dominic Thiem

Fait rare, les quatre quarts de finale du simple messieurs étaient programmés le même jour. La journée devait être longue; tout fut finalement assez vite réglé.

Nadal-Carreño Busta 6-2 2-0

Lors des quatre premiers tours, Rafael Nadal a gagné douze sets et n’en a perdu aucun. Il enchaîne très vite avec un treizième (6-2), sur une double faute de Pablo Carreño Busta. L’Asturien découvre le Central face au propriétaire des lieux. Comme le public du Central, qui est exceptionnellement autorisé à squatter les loges inoccupées des premiers rangs (ça fait désordre à la télévision), Carreño Busta ne semble pas à sa place. C’est parce qu’il est blessé, aux abdominaux. Il abandonne, tête basse, à 6-2 2-0. Nadal n’a joué que 51 minutes. Ne risque-t-il pas de manquer de rythme face à Thiem? «Quand on joue trop, c’est trop et quand on ne joue pas assez, ce n’est pas assez, balaye-t-il. Ce que je sais, c’est que je suis en demi-finale.» Et qu’une grosse séance d’entraînement l’attend le lendemain.

Thiem-Djokovic 7-6 6-3 6-0

Sur le Lenglen, Dominic Thiem et Novak Djokovic s’empoignent d’emblée dans une furieuse bataille. C’est le meilleur match de la quinzaine, mais il ne dure qu’un set, jusqu’au tie-break. Thiem, qui a dominé l’échange et toujours pris l’initiative, le gagne (7-5). Il continue d’attaquer et de taper comme un sourd. Djokovic est un boxeur coincé dans les cordes mais toujours capable de placer un uppercut. Il ne vient pas. Saoulé de coups, il craque et s’effondre, essuyant un cinglant 6-0 final. Le nouveau monstre, c’est «Dream» Thiem, qui n’a toujours pas perdu un set. «Tout s’est joué dans le premier set. Je n’ai pas trouvé les ressources mentales pour revenir dans le match», dira Djokovic. Andre Agassi est reparti. Est-il venu pour lui ou pour honorer ses sponsors? «Ne le mêlez pas à ça, on commence seulement à faire connaissance.»

Wawrinka-Cilic 6-3 6-3 6-1

Aucun des deux n’a perdu le moindre set. Il y aura forcément un déçu. Ce qu’on n’imagine pas, c’est qu’il n’aura pas de match. Stan Wawrinka est trop fort, comme souvent en quart de finale. Le voici en demi-finale, pour le troisième tournoi du grand chelem de suite (après l’US Open 2016 et l’Open d’Australie 2017) et son troisième Roland-Garros consécutif (vainqueur en 2015, demi-finaliste contre Andy Murray en 2016). «Cela a été un match parfait, déclarait le Vaudois après son exploit. Je suis vraiment content d’être en demi-finale à nouveau. Surtout à Paris, où je peux partager ces émotions avec ma famille et mes amis.» Statistique surprenante: il est le demi-finaliste le plus âgé depuis Jimmy Connors en 1985. «Le tennis a changé», estime Stan Wawrinka, qui tait tout de même certaines douleurs physiques.

Murray-Nishikori 2-6 6-1 7-6 6-1

Andy Murray est le seul vainqueur du jour à avoir lâché une manche. Il en avait déjà perdu deux en début de tournoi, toujours le premier du match. Le numéro un mondial est un diesel mais le temps qui passe le rapproche chaque tour un peu plus de son meilleur niveau. Comme d’autres avant lui, Kei Nishikori n’a fait illusion qu’un moment avant que Murray n’accélère la cadence. Des quatre demi-finalistes, il est paradoxalement celui à qui l’on accorde le moins de chance d’aller au bout. Une bonne raison de s’en méfier. Stan Wawrinka, son adversaire vendredi, en est bien conscient.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL