Les prévisions météorologiques sont formelles: il devrait pleuvoir dru sur Paris ce dimanche pour le début des Internationaux de France. Cela n’empêchera pas le tournoi d’aller de l’avant, même s’il faudra pour cela tolérer le bruit terrible de l’averse tambourinant sur le toit rétractable installé cette année sur le court Philippe-Chatrier. Cela résume bien la situation: Roland-Garros se déroulera dans la tempête (de la pandémie) et le boucan (de l’incertitude).

Lire aussi: Notre interview de l’économiste Emmanuel Bayle, sur la situation financière de Roland-Garros