Un exploit qui fera date, selon la Tribune de Genève, la folle aventure nigériane des espoirs du football suisse pour Swissmedia: la presse helvétique ne tarit pas d’éloges sur les rougets qui font voir la vie en rose aux fans du ballon rond en accédant à la finale de la M17. Leurs bobines sont partout. Fraîcheur de leurs visages, loin des scandales du sport profesionnel plus établi, avec un vrai travail d’équipe: la presse africaine n’est pas en reste: la Suisse est la «grande révélation de la compétition» selon le site Afriscoop . « Les Suisses ont fait paraître banal le jeu des Colombiens» selon le site 234.com, qui insiste: «dans les tribunes, les actions des Colombiens étaient sifflées, dans une atmosphère secouée par des vuvuzelas en folie» (la vuvuzela étant cette trompe d’un mètre de long, très sonore, qui fait partie de l’arsenal obligatoire des supporteurs de football africains, et qu’on verra donc beaucoup l’année prochaine en Afrique du Sud).

Durant toute la Coupe les Suisses ont vraiment séduit les Nigérians, à en croire ces témoignages diffusés par la RSR, qui a la chance de dispoer d’un envoyé spécial sur place: «Ils sont cool, ce sont de beaux gars,... J’aime leur humilité leur gentillesse, les Suisses sont un peu comme les Nigérians dans leur caractère... C’est pourça qu’on les aime, ils savent repecter les autres et c’est pour ça qu’on leur donne tout notre amour» . N’en jetez plus! La RSR qui signale aussi dans son éditorial: «l’ASF peut craindre que plusieurs de ces joueurs soient tentés un jour de défendre d’autres couleurs. Pas moins de 13 joueurs de la sélection sont en effet binationaux».

Les questions commencent pourtant aussi, à quelques dizaines d’heures d’une finale qui se tiendra cette fois à Lagos, avec pour commencer l’âge du capitaine - de la sélection. «Quel âge a donc Fortune Chukwud», se demande Le Matin. Selon Adokie Amiesimaka, ex-président et entraîneur des Sharks de Port Harcourt, Fortune Chukwudi faisait partie de l’équipe réserve de ses Sharks en 2002, et il était alors âgé de 18 ans. «Si cela est exact, il en aurait donc 25 aujourd’hui.»