Berne a remporté 3-2 après prolongation la première manche de la finale des play-off de LNA contre Genève-Servette. Un premier match qui a tenu toutes ses promesses. La décision est tombée sur un tir puissant d’Ivo Rüthemann après 69’’ de temps supplémentaire.

Longtemps, les équipes se sont neutralisées avec une légère domination bernoise. Mais les deux formations ne laissaient aucun espace dans la zone médiane, rendant ainsi la construction d’actions très ardue. Les occasions de but n’ont pas foisonné mais le rythme était toujours très élevé.

Les joueurs de la capitale ont finalement trouvé l’ouverture à 39e minute. Les Genevois ont manqué leur entrée dans la zone adverse et ont tergiversé pour éviter le hors-jeu. Roman Josi ne s’en n’est pas laissé compter pour lancer en rupture sur l’aile gauche par Jean- Pierre Vigier. L’ancien Servettien adressait un maître-tir qui ne laissait aucune chance à Stephan.

Les hommes de Chris McSorley sont revenus sur la glace en troisième période nullement découragés. Après un beau numéro de Toms sur l’aile droite, Trachsler se montrait le plus habile pour dévier le puck dans les filets de Bührer (42e). Puis, sur une action parfaitement combinée de l’arrière des buts de Stephan, Rivera servait parfaitement Suri qui bénéficiait d’une déviation pour donner l’avantage aux Genevois (50e). Toutefois, ils commettaient une erreur en laissant beaucoup trop de liberté à Roche quelques minutes plus tard. Le défenseur canadien avait tout le temps d’armer un puissant shoot qui transperçait Stephan, qui avait la vue masquée (55e).

Le coup d’assommoir de Rüthemann n’est nullement immérité. Les Genevois ont manqué de réalisme sur les quelques occasions qu’ils se sont créées. A l’image de Kolnik à la 49e dont on ne sait pas où est passé le tir. A Berne, Roman Josi a confirmé son emprise sur le jeu. Le jeune défenseur a participé aux trois buts des hommes de Huras. Les deux équipes se retrouveront mardi (19h45) aux Vernets pour le deuxième match.