Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La joie des joueuses du FC Neunkirch après leur victoire contre Lugano.
© Siggi Bucher/Keystone

Football

Le sacre de Neunkirch, village du monde

L’équipe féminine du petit club schaffhousois vient de signer un doublé championnat-Coupe de Suisse. Un triomphe réalisé grâce à de nombreuses joueuses étrangères

Les joueuses du FC Neunkirch n’ont pas tremblé. Dimanche après-midi, elles ont battu Lugano sur le score sans appel de 3-0. Cette 18e victoire en Ligue nationale A (pour 4 nuls et 1 défaite) leur a permis de devenir championnes de Suisse pour la toute première fois en conclusion de la meilleure saison de l’histoire du club. La semaine précédente, les Schaffhousoises avaient déjà remporté la Coupe de Suisse au bout du suspense, après quatorze tirs au but en finale contre Zurich.

A l’échelle du football féminin helvétique, c’est une petite révolution. Une passation de pouvoir. Depuis la saison 2011-2012, la section dames du FC Zurich était devenue intouchable. Cinq ans. Neuf titres remportés sur dix possibles, la seule Coupe de Suisse 2014 lui échappant au profit du FC Bâle. Les protégées de l’ancien joueur d’origine tibétaine Dorjee Tsawa régnaient sans partage, distribuant des claques tous les week-ends, marquant beaucoup et encaissant peu. Une de ces dominations sportives si absolues qu’il est difficile d’imaginer comment elles pourraient être remises en cause. S’étioler. Prendre fin.

Une histoire récente

C’est pourtant bien ce qui s’est passé. Le FC Neunkirch ne partage rien avec l’ogre qu’il a délogé. Zurich, la plus grande ville du pays; son club de football, l’un des plus titrés du pays; ses structures, très professionnelles. Neunkirch? Un village de moins de 2000 habitants, coincé entre Schaffhouse et la frontière allemande, qui abrite un modeste club de foot dont la première équipe masculine tente péniblement de sauver sa place en 3e Ligue cette saison. Son équipe féminine, elle, n’a vu le jour qu’en 2006, à l’initiative d’un certain Beat Stolz – encore directeur sportif aujourd’hui – car sa fille souhaitait taper dans le ballon et aucune équipe n’existait dans la région. Sept ans et quatre promotions plus tard, Neunkirch débarquait en Ligue nationale A, en 2013. Sa quatrième saison dans l’élite seulement aura été celle du doublé.

Cette success story ne doit rien au hasard. Le petit club schaffhousois a inventé un modèle de fonctionnement inédit dans le football suisse féminin: il confie son destin à une armée de joueuses venues de l’étranger. Le FC Zurich avait construit sa domination en catalysant les talents du pays et en les développant avec une formation très poussée; le FC Neunkirch l’a fait voler en éclats grâce à des Slovaques, des Chypriotes, des Italiennes, etc. Un club de village… du monde. L’automne dernier, le site Watson n’avait dénombré que quatre Suissesses au sein d’un contingent de 21 joueuses.

Lire aussi: La deutsche Qualität de l’équipe de Suisse féminine

Pour attirer ces mercenaires, le club schaffhousois les aide à se loger et à trouver du travail, ou à poursuivre leurs études. Surtout, il représente à leurs yeux une rampe de lancement vers la Bundesliga, le meilleur championnat européen, et son professionnalisme. Neunkirch n’est qu’à quelques kilomètres de la frontière. Une footballeuse peut y apprendre l’allemand et se mettre en évidence. Dans le milieu, certains saluent l’existence de cette équipe qui relève le niveau du championnat et en dope l’intérêt. D’autres regrettent qu’elle ne dispose même pas d’une équipe juniors. Les nouvelles championnes de Suisse ne laissent personne indifférent.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL