Il ne lui aurait fallu qu'une courte victoire à domicile dans un stade ultra-plein pour sauver sa place dans l'élite. Mais c'est sur une défaite mortifiante (2-0) face à Bellinzone assortie d'une relégation que Saint-Gall a fait ses adieux à son stade de l'Espenmoos.

Quant à Bellinzone, cette victoire assortie à celle du match aller (3-2) lui ouvre les portes d'une super league qu'elle avait quitté en 1990. Sa victoire en est aussi une pour le Tessin qui n'avait plus de représentant au plus haut niveau depuis la relégation de Lugano il y a six ans. «Cela fait deux ans que nous jouons très bien. Cette promotion est méritée. Pour l'équipe et pour le Tessin», a commenté l'entraîneur de Bellinzone Vladimir Petkovic.