Le 15 mars prochain, la Suisse disposera enfin d'un stade de football digne de ce nom. A cette date, le nouveau Saint-Jacques (35 800 places en championnat suisse, 30 500 pour les matches internationaux) accueillera le match du tour final de LNA opposant le FC Bâle au Lausanne-Sports. Avant de devenir dès le 6 juin prochain et Suisse-Slovénie le jardin de l'équipe nationale d'Enzo Trossero.

La visite de l'enceinte bâloise – imaginée par les architectes Herzog & de Meuron – est dépaysante. On se croirait dans un stade anglais: public proche du terrain, absence de grillage, nom du club apparaissant dans la tribune nord grâce à des sièges rouges (encore à installer) placés stratégiquement au milieu des bleus. A une autre échelle, le St. Jakob Park évoque Old Trafford, l'antre des Red Devils de Manchester. «Nous avons visité plus d'une quarantaine de stades avant de nous lancer dans le projet, raconte Jan Petersen, membre de Basel United, société gérant les lieux. Nous nous sommes inspirés de plusieurs d'entre eux en tentant de garder le meilleur.» Les travaux ont coûté 245 millions de francs. «Cette somme est prise en charge par des investisseurs privés, enchaîne Jan Petersen. Winterthour Assurances et Suva à concurrence de 40% chacun, la caisse des fonctionnaires du canton apportant les 20% restants.»

Pour être attractif et rentable, le Joggeli – comme l'appellent les Bâlois – a été imaginé multifonctionnel. Côté sud, un bâtiment collé à la tribune VIP accueillera dès le printemps 2002 un EMS doté de 107 appartements – «Ils seront insonorisés bien sûr. Mais un jour de match, il pourrait y avoir quelques nuisances», souffle Jan Petersen. Dans le même espace, les résidants disposeront d'un fitness adapté à leurs besoins et de deux restaurants. Surplombant le terrain, onze loges confortables de 18 à 20 places permettront aux personnes intéressées d'inviter leurs relations d'affaires (pour une location annuelle d'environ 200 000 francs). En retrait, plusieurs salles pourront accueillir conférences et banquets. Plus bas, sous la pelouse et les gradins, un vaste centre commercial de 16 100 m2 (inauguration prévue en novembre prochain) cohabitera avec un parking (715 places seulement) et les vestiaires.

LS-Bâle: il reste 18 000 places à vendre

Enfin, si vous voulez découvrir St. Jakob Park à l'occasion du match inaugural entre Bâle et Lausanne, il vous faut patienter jusqu'au 28 février. C'est en effet à cette date que seront mises en vente les 18 000 places encore disponibles (les 15 000 places déjà attribuées sont réparties entre les abonnements de saison et les différents invités).